Les FranJines

19 février 2019 - Spectacle
Les FranJines

Frères Jacques… Dormez-vous ?

 

Facétie Musicale conçue et interprétée par Les FranJines (Cie Teya’g)

Avec Myriam Allais, Marièle Chartier, Angélique Dessaint, Ève Druelle (ou Élodie Sauvage)
Piano : Zofia Rieger

Collaboration artistique et musicale : Pierre Gribling et Camille Turlot

Graphiste vidéo : Lisa Paclet

Le propos : A travers le choix de vingt-deux de leurs chansons connues et moins connues, qui ont du sens à notre époque : la jeunesse, la sensualité, la violence…Que des bouches de femmes peuvent dire, que des corps de femmes peuvent illustrer, quatre femmes créent leur univers. Tendre et drôle…partant de l’enfance, suivant le parcours d’une vie jusqu’à sa maturité, elles arrivent à l’époque des souvenirs…

2008 :
Musée de la Poste – Paris Juin 2008
2009 :
Janvier-Avril 2009 : Théâtre des Variétés
Festival Off Avignon 2009 : Théâtre du Bourg-Neuf
2 Oct.2009 : Drancy (Festival”After Avignon”-Espace Culturel du Parc)
4 Oct.2009 : Lure (Haute-Saône)
11 Oct 09 : Hommage à J.Canetti – Trianon(Paris)
Oct.2009-Janv.2010 : reprise au Théâtre des Variétés
2010 :
Janv.10 : Tergnier (Aisne)
Mars 10 : Port-Marly (Yvelines)
Juill 10 :Festival”Voix et Musique” Condrieu (42)
Oct.2010 : Chatillon-sur-Seine/Th. G. Bernard (21)
2011 :
Fév. 2011 : Chemillé (49)/Th.Foirail

————————–

Reportage France2 – Frédéric Zeitoun (le 9/02/2009)

Photos Patrice Tourenne

Avec le “Frère Jacques bleu”, Paul Tourenne

Ce qu’ils en pensent :
“Heureux que les murs des Variétés vibrent (50 ans après !) une nouvelle fois sous les chansons des Jacques et les applaudissements des spectateurs, grâce à votre beau talent, chères belles “FranJines”.
Pour votre travail astucieux et acharné concernant vos interprétations si particulières de notre répertoire, nous vous souhaitons la plus belle des récompenses, c’est-à-dire, l’appréciation d’un large public et sa longue fidélité, source de tous les bonheurs.”
Paul Tourenne, Les Frères Jacques (le bleu)

“Je ne pensais pas qu’il serait possible de remettre les chansons des Frères Jacques en scène de manière différente tout en respectant l’esprit des athlètes complets de la chanson. La Cie Teya’g a réussi cette performance, car j’ai pu vérifier par moi-même que l’esprit est bien là et pas seulement dans La queue du chat . Encore bravo.”
Jean-Luc Blaisot, régisseur spectacle Frères Jacques de 1975 à 1981

“…Dormez-vous ? demande la Cie Teya’g aux Frères Jacques ! Eh bien non ! Le projet de la compagnie de s’ inspirer de ce quatuor célèbre s’ inscrit dans la tradition de la “commedia dell’arte” , de la pantomime et de la facétie…
Que dire de 4 femmes bondissantes et joyeuses s’amusant de tout, pantins ou plutôt pantines du grand spectacle de la vie qui reprennent les chansons des célèbres Frères Jacques, sinon qu’elles font revivre sans les imiter , sans les caricaturer ce facétieux quatuor. Collants noirs, gilets quadricolors, gants blancs réinventent une scénographie des grands succès des Frères Jacques, avec jeunesse, violence et sensualité féminine. Elles reprennent à leur compte les titres aussi célèbre que , La confiture, En sortant de l’école, La lune est morte, C’est ça le rugby , pour une re-création émouvante et humoristique qui, avec l’appui d’un piano complice, réveillent les souvenirs de ce que furent les Frères Jacques comme les créateurs d’ un véritable “langage des signes” poétique. Une musicalité raffinée émaille les ensembles vocaux d’un éclat nouveau et un minimum d’accessoires aident à une mise en scène sobre… L’enchaînement des tableaux est court, et nous transporte sans heurt de l’enfance à nos jours…
Avec La Cie Teyag, assurément les FRÈRES JACQUES ne dormiront plus.”
Patrice Tourenne – Fils de Paul Tourenne

Quelques critiques :

14 Mars 2009

Cinq artistes, Les FranJines (quatre comédiennes et une pianiste), se sont réunies pour concocter une facétie musicale en hommage au célèbre quatuor d’après-guerre : Frères Jacques…Dormez-vous ? Au total, 22 chansons d’un répertoire aussi fameux que pétillant qu’elles interprètent à leur façon, avec humour, tendresse et beaucoup de talent, tout en gardant l’esprit du méticuleux groupe vocal des frères Bellec. Sur les planches du Petit Théâtre des Variétés, les chants et les poèmes se succèdent dans une mise en scène originale. 
Un spectacle qui ravira les nostalgiques et enchantera les autres…
M.C


25 Mars 2009

Reprendre les chansons des Frères Jacques, le pari n’était pas gagné d’avance. Pourtant les quatres interprètes féminines de ce spectacle réussissent ce défi avec finesse et talent. Collants noirs, gilets de couleurs, gants blancs, elles rendent hommage à leurs talentueux aînés sans jamais les singer. Elles ne cherchent pas non plus à “dépoussiérer” à tout prix un répertoire qui n’en a, d’ailleurs, guère besoin. Contrairement à ce que d’aucuns pourraient penser, la plupart des airs, comme “Jour de colère”, “La Ceinture” et même l’immortelle “Confiture” restent d’une étonnante actualité.
Michèle BOURCET


27-28 Février 2009

Les femmes s’approprient le monde de la chanson, de la fantaisie et du cabaret…et c’est tant mieux !Les interprètes de “Frères Jacques…Dormez-vous?” sont Les FranJines (quatre comédiennes, chanteuses, danseuses et une pianiste).Elles racontent toute une vie à travers 22 chansons, de “La Confiture” à “La Queue du Chat”…


Janvier-Février 2009

“Gantés de blancs et gainés de couleurs vives, les Frères Jacques ont enchanté le music-hall de l’après-guerre aux années 80 et fait souffler un air d’insolente liberté sur le répertoire de la chanson française grâce à leurs interprétations cocasses, burlesques et facétieuses d’un grand nombre de textes aujourd’hui marqués au sceau de leur patte originale. Myriam Allais, Marièle Chartier, Angélique Dessaint et Eve Druelle osent le pari d’une reprise en forme d’hommage fantaisiste à leurs aînés. Des costumes inspirés des tenues de scène des quatre trublions à melons, des talons hauts et des paillettes pour ancrer l’interprétation dans une féminité joyeuse et quelques accessoires pour la théâtraliser ainsi qu’un clin d’œil en vidéo scandant le spectacle de tableaux graphiques qui animent les gants blancs des Frères Jacques, comme une présence subliminale des quatre compères d’antan. 
Les textes de Queneau et de Prévert, La Queue du chat, La Lune est morte ou C’que c’est beau la photographie, la violence, la sensualité, la ville, la tendresse, les souvenirs : tout l’univers et tout l’esprit des Frères Jacques sont là, mis en mouvement et en voix par quatre mutins lutins !” 

C. Robert /Janvier 2009

“Des jaquettes colorées, des gambettes et des voix agiles et une pianiste planquée derrière un bouquet de ballons : les FranJines osent un hommage décalé et enlevé aux quatre grands Jacques. Bleu, rouge, jaune et vert : nombre d’airs sont associés à jamais à la fantaisie chromatique et vocale de ces trublions inoubliables et le pari de reprendre leur répertoire dans un style proche du leur était un pari risqué que les chanteuses et la pianiste des FranJines relèvent avec entrain et bonne humeur, ressuscitant l’univers scénique des Frères Jacques à travers vingt-deux de leurs meilleures chansons. Myriam Allais, Marièle Chartier, Angélique Dessaint et Eve Druelle, accompagnées au piano par Sophie Rieger, s’inspirent de leurs aînés mais ancrent l’interprétation de leurs succès dans une féminité joyeuse, gaiement accessoirisée et plaisamment déjantée.
Vivacité, entrain et bonne humeur…Une plaisante mise en corps des Boîtes à musique, un quatuor pour lampes de poche dans La Queue du chat, une émouvante interprétation du toujours sublime La Lune est morte, les formidables textes de Queneau et de Prévert, le si joli Si tu t’imagines qu’on ne se lasse jamais de réentendre, C’que c’est beau la photographie et un vibrant hommage aux Fesses : tout l’univers et tout l’esprit des Frères Jacques sont là. Les puristes dévots regretteront peut-être le défunt quatuor mais pour qui n’a jamais eu la chance de connaître ces chansons-là dans leur version originale, ce spectacle est l’occasion de les découvrir en chair et en os…

C. Robert /Février 2009


25 Février 2009

Sœurs et Frères Jacques
D’accord, ce sont quatre femmes, mais pour le reste, c’est du pareil au même. Le quatuor de comédiennes-chanteuses-danseuses les FranJines ressuscitent les Frères Jacques dans « Frères Jacques..Dormez-vous ? » au Théâtre des Variétés.
Rythmé par vingt-deux chansons connues et moins connues du groupe d’après-guerre, le spectacle impose un univers bien à part, loufoque, dansant et coloré, où l’humour a toute sa place.
Une façon originale de rendre hommage aux immortels interprètes de « La Truite », « Chanson sans calcium », « La Confiture »…
A consommer en famille.

Printemps 2009

Myriam Allais (en rouge), Marièle Chartier (en bleu), Angélique Dessaint (en jaune), Eve Druelle (en vert) et Sophie Rieger (…au piano), dîtes Les FranJines, reprennent Les Frères Jacques au travers de vingt-deux chansons choisies sur les 400 que comptent à leur répertoire les quatre compères en quarante ans de carrière.
Elles revisitent “hier” à la mode de “demain” avec audace…et féminité. Toutes gantées de blanc, en hommage à leurs pères…ou leurs frères si vous préférez… elles recréent Les Frères Jacques sur un ton décalé avec leur propre gestuelle et chorégraphie, s’accompagnant pour seul décor d’accessoires savamment choisis. Chacune y apporte sa personnalité et sa voix avec énergie et talent. Et si beaucoup de spectateurs présents dans la salle n’ont pas pu connaître Les Frères Jacques, tous en ressortent le co